Après avoir exploré différentes voies artistiques, je poursuis désormais la quête d’un certain réalisme : un réalisme d’équilibre, intérieur et construit.

 

Par réalisme, je n’entends pas la recherche d'une quelconque objectivité. Je crois davantage à un réel décanté, pris dans sa poésie particulière. Si celle-ci ne se présente pas toujours clairement à nos yeux, elle existe bien pour qui fait l’effort de voir et sentir profondément.


Je tente d’autre part, dans mon travail, de rendre une perception essentielle du réel, de « saisir ce qui ne passe pas dans ce qui passe » selon le mot de Gavarni. Ma peinture repose donc sur une certaine structure qui prend d’abord corps dans une composition étudiée, raisonnée. La technique picturale employée joue également un rôle fondamental dans ce but. Le métier compact et dense que je privilégie rend compte d’une réalité autre, celle de la peinture elle-même, donnant chair à la vision. De la matière picturale peut alors naître l’épaisseur de la lumière, des choses, des êtres...

Actualité

 

Illustration du livre "Anthropologie des techniques. Les premières traditions techniques du Paléolithique ancien" de Louis de Weyer (collection dirigée par Éva David, Éditions L’Harmattan) : à paraître prochainement

Dernières œuvres publiées